CAN logo
calgaryallergy.ca

Zones libres d’allergie protègent l’élève allergique
Go to Articles PageGo to Index Page Go to Home Page
 
 

Pratiques promettantes en Education Spéciale Allergies potentiellement fatales (anaphylaxie) Juin 1996, Vol.2:5, Alberta Education Special Education Branch
par: Dave McFarlane, prinicipal, Greenfield Elementary School, Edmonton, Alberta et Elaine Kryzanowski, Special Education Branch, Alberta Education 


Les écoles sont actuellement mises au défi par les besoins médicaux uniques d’un nombre croissant d’élèves. Plusieurs écoles sont à reviser leur politique et procédures afin de s’adapter à ces besoins tout en maintenant une atmosphère positive et un environnement d’apprentissage ouvert. Une école dans le sud d’Edmonton, a récemment évalué son habilité de faire face à un tel défi. Les renseignements qui suivent apportent un bref résumé des étapes entreprises par une équipe de l’école d’un esprit créateur et responsable

Face à un défi unique, le principal Dave McFarlane de Greenfield Elementary School décida d’unir l’expertise du système et les ressources communautaires. Il était au courant, suite à ses années d’expérience devant les besoins des élèves, de la nécessité de bonne communication et leadership de l’équipe.

Un élève de Greenfield a une allergie sévère aux arachides et tout ce qui en contient, ou produits d’arachides de toutes sortes. La réaction peut être mortelle.
Pour développer et mettre en pratique un plan d’action, Dave et son personnel devait déterminer ce qui était défini comme un environnement sécuritaire pour l’élève.

En consultation ave le docteur Vincent Osundwa, un allergiste et immunologiste clinique, et d’autres membres de la communauté médicale, on décida que des mesures devaient être prises pour fournir un niveau raisonnable de sécurité pour que l’élève puisse éviter l’exposition aux arachides et ses produits lorsqu’à l’école. Malgré qu’il serait difficile d’éliminer tous les risques, ils étaient d’accord qu’il fallait faire tout ce qui était raisonnablement possible.

Les parents de l’élève applaudissent le geste pris par l’école et particulièrement son principal et son personnel. “Le principal de l’école a coopéré au maximum. Il a pris les mesures de se renseigner autant que possible sur la situation et il a entrepris des étapes immédiates d’aborder les besoins de notre fils -- nous sommes très heureux de l’initiative de l’école,” les parents ont-ils précisé.

go to top of page

Procédures administratives

  1. Identifier les besoins spéciaux de l’élève
  2. Déterminer la responsabilité et les risques légaux de l’école.
  3. Déterminer l’adaptation requise par lécole
  4. Déterminer la sensibilisation, l’éducation et la formation nécessaires.


Dave McFarlane souligne l’importance de se rendre compte des besoins spéciaux de l’élève ainsi que des autres élèves. “Il est important de se souvenir que certains élèves, et parfois leurs parents, voient une règle scolaire faite pour un élève comme une infraction sur les droits et libertés des autres,” il a dit. Etre sensibilisé aux besoins de tous les élèves est une partie essentielle dans le développement d’un plan d’action.

Sa solution était d’instituer une “Zone libre d’allergie” qui inclut la piece où l’élève prend son lunch et la classe. Les instituteurs qui avaient un contact direct ave l’élève reçurent des instructions spéciales pour ce qui était permis d’apporter pour les collations (spécialment à l’Halloween). Ses collègues de classe étaient informés sur le besoin de tolérance et de compréhension et sur le rôle important qu’ils jouent dans la mise en application de la “zone libre d’allergie.” Les procédures de surveillance dans la salle à manger et listes de contrôle étaient mises en place et un système de reportage institué. Les instructions étaient données pour ce qui est de l’administration d’adrénaline par un Epipen ou Anakit. Des procédures pour faire appel à de l’aide médicale et appel fait aux parents aussi ont été mis en marche.

Les conseils de Dave McFarlane à d’autres administrateurs sont simples et directs, “Acceptez les circonstances et procédez à la solution.”

go to top of page
 

Plan d’action

  • Salle à manger “une zone libre d’allergie”
  • La clsse “une zone libre d’allergie”
  • Surveillance de la cour de récréation et des sorties éducatives
Rôles et responsabilités

Instituteurs en classe

  • Formés et renseignés au sujet de l’action à prendre si un problème survenait
  • Responsables pour le contrôle des aliments apportés par les autres élèves
Surveillant de la salle à manger
  • Verification de toutes les substances apportés dans cette pièce, en particulier la lecture des étiquettes des ingrédients des préparations alimentaires.
  • Chaque mois, un compte rendu écrit rapportant les étapes entreprises et un résumé des incidents spécifiques reliés à la confiscation d’items et le comportement des élèves.
Pour plus de renseignements communiquez avec:

 Calgary Allergy Network  Site web:  https://calgaryallergy.ca

 Lilly Byrtus, AAIA Regional Coordinator Prairies/Yukon/Nunavut
 Allergy/ Asthma Information Association
 16531 - 114 St., Edmonton, AB T5J 1L7
 Phone: (780) 434-8581  Fax: (780) 435-1303

 Anaphylactic Support group of Alberta

 Dr. Vincent Osundwa,
 Suite 1230, First Edmonton Place, 10665 Jasper Ave.,
 Edmonton, AB T5J 3S9 Phone: (780) 425-3400, Fax: (780) 421-0065

 Special Education Branch
     10th floor, East Devonian Bldg., 11160 Jasper Ave.
     Edmonton, AB T5K 0L2,
Phone: (780) 422-6326 Fax: (780) 422-2039

Cet article fourni grâce à Calgary Allergy Network
site web: https://calgaryallergy.ca.  Traduction fait par John Weisnagel, M.D.  Peut être reproduit pour fins d’éducation et pour buts non-lucratifs.


go to top of page



Articles | Index | Home

This article courtesy of the Calgary Allergy Network web site at https://calgaryallergy.ca. May be reproduced for educational, non-profit purposes only or as described on Articles page description..